Thomas Spok et compagnie

Translate

Alexis Bacci, le gros entretien - la bande dessinée

Alexis Bacci, entretien sur la bande dessinée


Alexis Bacci est dessinateur et scénariste de bande dessinée.
Il avait déjà répondu à quelques questions au sujet de sa BD pulp Captain Death sortie en 2019 aux éditions Casterman. Cette fois-ci, il revient sur sa collaboration avec Bastien Vivès pour la création de Lastman Stories : Soir de Match, épisode spin off de la série à succès Lastman, mais il évoque aussi ses débuts avec l'auto-édition de la BD Bikini Wars, ou encore le projet underground AKASAKE.

Se lancer dans la BD, collaborer avec d'autres auteurs, développer une relation avec un éditeur, encaisser les critiques, un échec commercial, voire un succès...  payer les factures, entretenir la passion et rebondir sur de nouveaux projets : autant de sujets abordés par Alexis Bacci sans langue de bois, ni mauvaise langue d'ailleurs...


Adolescent triste, dessin d'Alexis Bacci

Do Not Go Gentle Into That Good Night de Dylan Thomas, poème

Do Not Go Gentle Into That Good Night de Dylan Thomas, traduction, analyse et postérité


Liminaire

Dylan Thomas (1914-1953), grand poète gallois et buveur formidable au point d'en mourir, écrivit en 1947 son poème Do Not Go Gentle Into That Good Night (titre donné d'après le premier ver), pendant un voyage en Italie. En français, le film Interstellar a popularisé la traduction "N’entre pas docilement dans cette douce nuit".

Contexte d'écriture


Le poème (une villanelle, voir plus bas) fut publié une première fois en 1951 dans la revue littéraire internationale Botteghe Oscure, basée à Rome, qui éditait des articles en plusieurs langues (dont la moitié en anglais). Il est ensuite inclus dans le recueil In Country Sleep, And Other Poems, paru en 1952.

Do not go gentle into that good night est publié dans le recueil In country sleep de Dylan Thomas
Couverture du recueil de poèmes In country sleep de Dylan Thomas.

L’amiral de Grasse, héros malheureux de la guerre d’indépendance des États-Unis

François de Grasse, l'amiral oublié de la prise de Yorktown (1781)

Préambule
« Vous avez été l’arbitre de la guerre. » citation de G. Washington en l’honneur de l’amiral de Grasse.
Qui est donc cet amiral français qui fut si cher au premier président américain ? Au pays des cow-boys, son nom est très célèbre : il trône aux côtés du marquis de La Fayette et du comte de Rochambeau. Leur célébrité est liée à leur rôle essentiel pendant la guerre d’indépendance américaine (1775-1783). Et pourtant, Grasse est quasiment inconnu au bataillon dans son pays d’origine…

L'amiral de Grasse est représenté sur des timbres américains
L'amiral de Grasse, super-star en Amérique du Nord : bientôt une biographie hollywoodienne réalisée par Christopher Nolan et où le mot "français" ne sera jamais prononcé ?