Love, Death and Robots, les courts métrages d'après John Scalzi

Translate

Love, Death and Robots, les courts métrages d'après John Scalzi

Love, Death and Robots, les courts métrages d'après John Scalzi 


L'amour au temps des robots


Three Robots (Les Trois Robots), When the Yogurt Took Over (La Revanche du yaourt) et Alternate Histories (Histoires alternatives) sont trois courts-métrages d'animation de la série d'anthologie de science-fiction disponible sur Netflix : Love, Death and Robots [1] sortie en mars 2019.

Les trois histoires sont des adaptations de nouvelles de John Scalzi, par un même duo de réalisateurs, ce qui implique une certaine cohérence créative.


Three Robots est adaptée d'une nouvelle de John Scalzi
L'abonné à Netflix qui s'apprête à faire du binge-watching de courts-métrages de science-fiction. Puis à lire tous les articles du blog.

Les producteurs David Fincher et Tim Miller


La série entière est produite entre autres par David Fincher et Tim Miller, tous les deux déjà associés à la science-fiction par quelques films : le premier a réalisé Alien 3 et longtemps annoncé comme réalisateur de Rendez-vous with Rama (projet abandonné ?), adapté d'un roman de science-fiction d'Arthur C. Clark ; le second a réalisé Deadpool, Terminator: Dark Fate et réaliserait prochainement Neuromancer, d'après le roman de William Gibson.

Il semble que ce soit par la compagnie Blurr de Tim Miller que John Scalzi ait été contacté pour l'adaptation de deux de ses nouvelles à l'origine, et que ce soit à la suite d'une rencontre entre les deux hommes que Tim Miller ait acheté la nouvelle Three Robots.

En tout cas, la série s'adresse de façon assumée à un public adulte et non à des enfants, comme le rappelle le producteur Tim Miller dans une vidéo, qui résume d'une formule : "Fuck the kids, really".

Deadpool approuve Tim Miller
Deadpool, ingénieux ingénieur de mèmes. 

L'animation par Blow Studio et Sun Creature Studio


L'animation des épisodes Three Robots et When The Yogurt Took Over ont été produites par Blow Studio, dont on pourra trouver quelques vidéos sur le site Vimeo et notamment une bande-annonce de Three Robots

Celle de Alternate Histories est due à Sun Creature Studio, dont c'est la seule production pour la série. Il s'agit d'un studio danois influencé par l'animation japonaise et qui a travaillé, entre autres, sur le jeu vidéo League of Legends : on trouvera également quelques exemples de leur travail d'animation sur Vimeo.

Quel que soit le studio pour ces courts-métrages, l'animation privilégie la couleur et les figures rondes, empruntant de ce point de vue les codes de l'animation pour enfant, mais les appliquant à des récits destinés aux adultes (avec du sang et du sexe en prime).

Hitler est un personnage de Love, Death and Robots, et il meurt six fois
Dans Histoires alternatives, Hitler, face ronde et haut sur pattes, est à un pas d'une mort très alternative.

Les réalisateurs Alfredo Torres et Victor Maldonado


Alfredo Torres et Victor Maldonado sont des animateurs espagnols, à priori, associés en tout cas il y a quelques années au studio Headless de Barcelone, dont on retrouvera quelques vidéos ici. On doit également à Victor Maldonado le long métrage d'animation fantastique de 2007, Nocturna, la nuit magique.

Alfredo Torres et Victor Maldonado réalisent en tout trois épisodes de la série, et tous sont donc basés sur une histoire de l'auteur de science-fiction John Scalzi.

On trouvera ici une interview des deux hommes revenant brièvement sur leur travail pour la série : ils y font remarquer qu'ils étaient plutôt habitués à l'animation destinée aux enfants ou à un public familial, et que la série leur a offert l'opportunité de proposer des oeuvres plus subversives ("edgy" pour les citer).

Fire and Ice vit la collaboration de Ralph Bakshi et de l'illustrateur Frank Frazetta
Une image tirée du film Fire & Ice de Ralph Bakshi, 1983. On notera la participation de Frank Frazetta, bien connu pour son influence sur Conan le Cimmérien, pour la conception graphique. 

Deux scénaristes, Philip Gelatt et Janis Robertson


Les scénarii de Three Robots et Alternate Histories sont attribués à Philip Gelatt, auteur de comics et de jeux vidéos. Il se réclame entre autres de l'influence du magazine Heavy Metal ou de Ralph Bakshi, réalisateur d'un Seigneur des Anneaux animé plus ou moins moqué, mais aussi des films d'animation cultes Wizards (1977) et Fire and Ice (1983). 

Ces oeuvres sont d'autant plus frappantes que Philip Gelatt scénarise la quasi totalité de la série Love, Death and Robots, ce qui renforce la cohérence de ton de l'anthologie, malgré la diversité des intrigues et des auteurs d'origine.

Or ces différentes références renvoient à une science-fiction volontiers provocatrice, violente, sexuelle et, disons, masculine, ce que n'a pas manqué de relever négativement une partie de la critique.

Pour sa part, Janis Robertson, seule femme scénariste annoncée de la série, s'est vu confier l'épisode When the Yogurt Took Over

Elle a travaillé pour Industrial Light & Magic, ancien studio de George Lucas, dont une bonne part des productions a concerné des oeuvres de science-fiction.

Surtout, elle a collaboré à des séries d'animation pour enfants, telles que Mega Man: Fully Charged, Power Players ou Ben 10, et l'on peut remarquer que l'épisode essentiellement humoristique et léger, When the Yogurt Took Over, pourrait tout à fait s'adresser aux enfants, une fois n'est pas coutume, tant il relève de la fable sans violence graphique.


John Scalzi est l'auteur de trois nouvelles adaptées par la série Love, Death and Robots
John Scalzi, figure de la science-fiction américaine du XXIème siècle. Et un de ses chats.

Un auteur, John Scalzi


Three Robots, When the Yogurt Took Over et Alternate Histories sont à l'origine des nouvelles de John Scalzi, connu entre autres pour son roman Le Vieil Homme et la Guerre (2005).

C'est une figure de la science-fiction américaine, puisqu'il a été président de la Science Fiction and Fantasy Writers of America, organisation professionnelle surtout connue du public pour le prix Nebula.

L'auteur semble très satisfait de la façon dont Tim Miller (et sa compagnie Blurr) ont travaillé à l'adaptation de ses nouvelles, et il a d'ailleurs écrit un article de blog à ce sujet, dont je cite et traduis, dans la mesure de mes capacités, une petite partie ici :
Travailler avec Tim et l'équipe de Blur a été une expérience très positive. La communication est restée ouverte, et les mises au point été régulières. Ils m'ont aussi demandé mon opinion et mes remarques, que je leur ai données et qu'ils ont pris sérieusement en compte, en intégrant certaines dans le développement des courts-métrages basés sur mes nouvelles [...] ; la plupart de ce que j'ai écrit dans mes histoires a été conservée dans les scripts, mais ce qui était différent et/ou ajouté a rendu les histoires meilleures sous leur forme de courts-métrages d'animation.
Toutefois, il est à noter que John Scalzi, féministe déclaré, se montre d'accord avec les critiques au sujet du "lourd biais du regard masculin" reproché parfois à la série.

Pour en lire davantage au sujet des nouvelles de John Scalzi et de leur adaptation en courts métrages, le lecteur curieux est invité à suivre les liens suivants :

- Three Robots (Les Trois Robots)

- Alternate Histories (Histoires alternatives)

- When the Yogurt Took Over (La Revanche du yaourt)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire